Le Pacte des Marchombres, T1 : Ellana ♣ Pierre Bottero

 

Ellana T1

Le Pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana de Pierre Bottero

Parution : mars 2010     Editeur : Rageot     Pages : 448

❧ Le résumé : 

« Seule survivante d’un groupe de pionniers après l’attaque de leur caravane par des Raïs, au nord de l’Empire, une fillette est recueillie par le peuple des Petits. Elle grandit dans la Forêt Maison à l’écart des hommes et décide, à l’adolescence, de partir en quête de ses origines. En chemin, sous le nom d’Ellana, elle croise le plus grand des Marchombres, le maître Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l’initie aux secrets de sa guilde. Un apprentissage semé d’embûches, de rencontres et d’inimitiés… »

❧ Mon avis : 

J’ai (enfin !) lu le premier tome du Pacte des Marchombres qui me faisait de l’œil depuis un sacré bout de temps, d’une part grâce aux critiques ultra-positive le concernant, et d’autre part car j’avais très envie de découvrir la plume de Pierre Bottero. Résultat : je ne suis absolument pas déçue, au contraire, c’est exactement comme je m’y attendais ! Le problème avec les critiques positives, c’est qu’on apporte beaucoup d’espoir à notre lecture, et parfois, le livre ne correspond pas à nos attentes haut-placées. Eh bien, ici, ce n’est pas le cas ! J’ai adoré ma lecture et j’ai passé un super moment en compagnie d’Ellana et des Marchombres.

Mais avant d’arriver à côtoyer les Marchombres, Ellana a vécu plusieurs épreuves qui ont façonné son caractère bien trempé et son courage épatant. Petite, alors que ses parents partaient vers la conquête de nouvelles terres, ils se font agresser par des monstres sanguinaires qui ne laissent que des cadavres derrière eux n’épargnant que la petite fille qui était soigneusement cachée. Ce sont les Petits, des êtres par définition tout petit et étant en contact assez proche avec la nature et une gemme qui leur permet d’avoir des pouvoirs magiques, qui la trouvent et qui l’emmènent dans leur pays. Là-bas, Ellana grandit et apprend à se faire aussi discrète, agile et rusée que les Petits. Mais, Ellana sent au fond d’elle-même qu’une question reste sans réponses : elle veut découvrir ses origines et, surtout, en apprendre plus sur sa défunte famille. Du haut de ses 14 ans, elle quitte donc le monde des Petits, non sans les avoir tiré d’une affaire épineuse, et part à la conquête de réponses, jusqu’à ce que son chemin croise celui d’un Marchombre qui finit par la prendre sous son aile pour lui enseigner l’art Marchombre. Son potentiel est très grand et bientôt, elle sera confrontée à de grandes épreuves et à une guilde qui souhaite affaiblir les Marchombres.

« Les hommes sont comme des nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut. »

Ce livre correspond exactement aux fantasy comme je les aime : des éléments riches, des personnages attachants, forts, et un monde qui regorge de découvertes. J’ai adoré me plonger dans cet univers, suivre l’apprentissage – et les exploits – d’Ellana en tant qu’apprentie Marchombre. Ce personnage est celui que j’ai préféré d’entre tous ! Elle est courageuse, brillante, franche, bref elle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas démonter. Malgré cela, elle garde une part de sensibilité et j’ai beaucoup aimé le fait qu’elle ne soit pas non plus une jeune fille complètement invincible. Cela la rend plus réelle, plus complète et complexe. J’ai bien entendu énormément adoré le maître Marchombre, Jilano, aussi impitoyable que prévenant. Mais ce que j’ai par-dessus tout aimé, c’est l’esprit Marchombre ! C’est d’une poésie à couper le souffle. Bien sûr, la plume de Bottero n’y est pas pour rien et l’auteur réussi à nous transporter avec des mots et des phrases pourtant simples dans un récit parfaitement bien construit, poétique, harmonieux. Magique. Vraiment. Parfois délicat, parfois ardent. C’est tellement beau et prenant qu’il est compliqué de décrire ce que l’on ressent en lisant ce livre. Tout ce que je peux vous dire, c’est que la magie Marchombre a opéré sur moi !

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman. Même si c’est de la littérature jeunesse, je trouve que le récit est tout de même assez mature et peut plaire à n’importe qui du moment qu’on aime le genre fantasy. Attendez-vous à être transporté dans des paysages verdoyants ou désertiques, à être confronté à des épreuves inimaginables et à découvrir une poésie Marchombre qui tend vers l’harmonie.

« La vie est une question.
La voie du Marchombre est tout à la fois.
La réponse du savant et celle du poète. »

❧ Ma note : 

j'ai beaucoup aimé

« Tu es libre, Ellana, et cela crée comme une lumière autour de toi. Les hommes ne s’y trompent pas et cherchent à te capturer pour s’approprier cette lumière. Parce qu’ils sont incapables de la trouver en eux et ne supportent pas l’idée de vivre dans l’ombre, parce que le réflexe de celui qui est cloué au sol a toujours été de tuer celui qui sait voler. »

 

Image de bottero, ellana, and couveture

Chloe’s Books and Co.

Top ten Tuesday #23

TTT

Hello, hello ! 

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog de Frogzine.)

On se retrouve pour cette nouvelle semaine avec comme thème :

Les 10 livres que vous vouliez lire en 2017 dont vous n’avez pas eu le temps de découvrir

Ça y est, les vacances, c’est terminé… (rooooh !). Et après un week-end plutôt chargé je n’ai pas eu le temps de vous préparer un article pour hier. Mais demain, une chronique devrait (normalement) être publiée (wouhouu !). Pour le moment, on se retrouve avec un nouveau TTT, pour faire un petit récapitulatif d’une partie des livres présents dans la PAL ou dans la WL que je voulais impérativement lire en 2017 mais qui seront reportés pour 2018… Enfin, je l’espère ^^.

❧ Les Chroniques Lunaires, tome 4 : Winter De Marissa Meyer

Couverture du livre : Les Chroniques Lunaires, Tome 4 : Winter

❧ Lux, tome 2 : Onyx de Jennifer L. Armentrout

Couverture du livre : Lux, Tome 2 : Onyx

❧ The Curse, tome 1 de Marie Rutkoski

Couverture du livre : The Curse, tome 1 : The Curse

❧ Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours d’Alison Goodman

Couverture du livre : Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours

❧ Hex de Thomas Olde Heuvelt.

Couverture du livre : Hex

❧ Phobos, tome 1 de Victor Dixen

Couverture du livre : Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

❧ Big Easy de Ruta Sepetys

Couverture du livre : Big Easy

❧ Keleana, tome 3 : L’héritière du feu de Sarah J. Maas

Couverture du livre : Keleana, tome 3 : L'héritière du feu

Angelfall, tome 2 : Le Règne des Anges de Susan Ee

Couverture du livre : Angelfall, tome 2 : Le règne des anges

❧ Une flamme dans la Nuit de Sabaa Tahir

Couverture du livre : Une braise sous la cendre, tome 2 : Une flamme dans la nuit


On se retrouve la semaine prochaine avec comme thème :

Les 10 meilleures romans post-apocalyptiques / dystopiques

 Et vous, quel est votre top de cette semaine ?
Chloe’s Books and Co.

Illustration réalisée à partir des vectors freepik.

Throwback Thursday Livresque #20

TBTL cercle

Hello, hello !

Voici un nouveau rendez-vous que BettieRose Books poursuit aujourd’hui sur son blog le throwback thursday livresque ! C’est sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres. Ainsi chaque semaine, Bettie Rose fixe le thème sur lequel il faut choisir un livre lui correspondant.

J’ai trouvé ce nouveau rendez-vous littéraire plutôt chouette et qui change des autres rendez-vous que je fais actuellement sur le blog. Cette semaine, le thème est donc :


J’ai choisi :

Je ne parle pas beaucoup manga sur ce blog, pourtant j’aime bien en lire de temps en temps ! Du coup, je profite de ce TBTL pour vous parler d’un manga qui m’a beaucoup plu et qui colle tout à fait au thème de cette semaine.

Couverture du livre : Orange, Tome 1

« Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les événements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente… »

Ce manga aborde la question des regrets. Après tout, je pense que c’est une problématique qui taraude beaucoup d’entre nous. Personnellement, j’essaie de ne pas trop y penser car ce n’est pas forcément positif de ressasser toutes les choses qu’on fait ou qu’on ne fait. Ici, l’héroïne, Naho, reçoit une lettre du futur d’elle-même dix années plus tard. Dans ce courrier, la future Naho lui explique tous les regrets auxquels elle sera confrontée plus tard, et donc, tout ce qu’elle doit faire pour ne pas que cela ait lieu. Il y dans ce manga, une forme d’espoir face à toutes ces choses qu’on peut regretter ne pas avoir fait ou non. Est-il réellement possible de changer considérablement notre futur, notre destinée ? Et peut-on n’avoir aucun regret au cours de notre vie ? Et si oui, comment ? Ce manga est très fort en émotions, je me souviens avoir été assez bouleversée à certains passages ! Mais je le conseille vraiment à tous ceux qui aiment ce genre, il est très beau, poétique… et source d’une lueur d’espoir !

« Même si rien ne marche comme on le souhaite…
Rien ne nous empêche de réessayer encore et encore… »

Ichigo Takano


Et voila pour cette semaine ! On se retrouve jeudi prochain avec comme thème :

La meilleure héroïne

Et pour vous, quel est le roman qui correspond au thème de cette semaine ?

Chloe’s Books and Co.

Illustrations créées avec des vectors Freepik.

Prince Captif, tome 1 : L’esclave ♣ C.S. Pacat

Couverture du livre : Prince Captif, Tome 1 : L'esclave

Prince Captif, tome 1 : L’esclave de C.S. Pacat

Parution : 29 mai 2015     Editeur : Milady     Pages : 320

❧ Le résumé : 

« Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr… »

❧ Mon avis :

En achetant ce livre, je ne m’attendais absolument pas au contenu auquel j’allais avoir affaire. La quatrième de couverture laisse prétendre un prince envoyé par une machination de son propre demi-frère en temps qu’esclave dans le royaume ennemi. On s’imagine très bien la suite : Damen, l’esclave de Laurent, va devoir s’allier avec lui afin de sauver sa cause et aussi son royaume tout en cachant son identité car Damen cache un lourd secret en rapport avec Laurent. Je me doutais qu’il y aurait un rapprochement entre les deux hommes et qu’il serait en définitive bien plus qu’amis. Jusque là, aucun problème. Cependant, en commençant le livre, on se rend compte que Damen n’est pas un simple esclave censé servir son maître : c’est un esclave sexuel, un objet de plaisir. Soit. Pourquoi pas. Après tout, on sait très bien que dans l’Antiquité, ce genre de chose était monnaie courante. Ce qui m’a vraiment dérangé, et qui m’a poussé à arrêter ma lecture, c’est le côté malsain de ce livre. Il y a un étalage sexuel assez important. Des viols, de la soumission et même de la pédophilie. Tout cela très bien décrit sur plusieurs pages afin que le lecteur s’imagine parfaitement de quoi il en retourne, de A à Z. Mais ce côté malsain est d’autant plus poussé que ces événements se déroulent comme un spectacle avec tout un tas de spectateurs qui se délectent de voir ces viols (inutiles de vous faire un dessin, vous avez bien compris). Autant vous dire que j’ai vite compris que ce roman n’était pas fait pour moi et que je n’allais pas le terminer.

Je ne suis pourtant pas prude, je lis des romans new-adult avec des scènes de sexe. Ici, outre les viols qui sont aussi là pour illustrer les mœurs des civilisations antiques, c’est vraiment le fait que l’auteure ait placé ces scènes comme si elles pouvaient plaire au lecteur, voire le faire fantasmer. Je trouve cela vraiment malsain. C’est dommage car si on enlève toutes ces scènes de sexes violentes, l’histoire pouvait vraiment être sympathique ! Un prince devenu esclave qui doit s’allier à son ennemi pour retrouver son royaume, le sauver et se sauver en même temps. Une romance impossible entre les deux ennemis. C’était prometteur et je pense que ça m’aurait plu s’il n’y avait pas toutes ces scènes rédhibitoires. Je peux comprendre ce qu’a voulu faire l’auteure : prendre exemple sur l’Antiquité et leurs coutumes. Et je suis d’accord que le sexe était assez répandu dans ces populations et qu’ils n’avaient pas la même vision que nous, les mêmes limites. Je le répète, c’est vraiment le fait que tout soit explicitement décrit et que l’auteure accorde plus d’importance que nécessaire à tout ça. Bref, je ne reviendrai pas là-dessus, je pense que mon point de vue est assez clair.

Je ne peux pas ajouter grand chose puisque j’ai très vite arrêté ma lecture, je ne crois pas avoir atteint la moitié du livre. C’est vraiment dommage, en lisant la quatrième de couverture, ce livre me faisait très envie. Qui plus est, je suis assez intéressée par la culture et la civilisation de l’Antiquité (ce qui ne veut pas dire que je conçois tout ;)) donc ce livre aurait pu être vraiment intéressant. Hélas, l’auteure s’est plutôt concentrée sur le côté érotique alors qu’il y avait beaucoup d’autres points à développer. Je pense aussi que le résumé n’en dit, pour une fois, pas assez sur le contenu. En le lisant, en croit avoir affaire à un livre de fantasy mais ce n’est pas réellement le cas, du moins ce n’est pas ce que j’entends dans un genre fantasy. Un livre qui aurait pu être prometteur mais qui ne m’a absolument pas convaincu et qui s’est révélé être un abandon.

Note : c’est ma façon de voir les choses, je suis assez sensible sur ce genre de sujet ce qui explique que je n’ai absolument pas aimé. Je peux tout à fait comprendre que des personnes ait apprécié leur lecture. Il y a une multitude de genres pour une multitude de lecteurs :). Je tiens aussi a préciser que, étant donné mon abandon, mon avis n’est pas à 100% constructif puisque je n’avais pas tous les éléments en main. Je tenais tout de même à en parler pour savoir si j’étais la seule dans ce cas là. Mais aussi parce qu’il n’y a pas que des romans qui nous plaisent dans la littérature !

❧ Ma note : 

Abandon

Chloe’s Books and Co.

Top Ten Tuesday #22

TTT

Hello, hello ! 

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog de Frogzine.)

On se retrouve pour cette nouvelle semaine avec comme thème :

Vos 10 résolutions livresques pour 2018


Je n’ai pas fait d’article récapitulatif de l’année 2017 car je n’ai pas noté toutes mes lectures et comme j’ai eu plusieurs moments plats, je n’avais pas vraiment envie de revenir sur tout cela. Cependant, ce top ten va me permettre d’écrire noir sur blanc les résolutions que je compte bien tenir (ou presque) pour cette nouvelle année 2018 ! Essayons d’être meilleur avec nous mais aussi envers les autres chaque année un peu plus 🙂

Tenir le blog tout au long de l’année car durant 2017 je n’ai pas été régulière alors que j’adore m’occuper du blog, partager avec vous et surtout écrire des articles !

Etre organisée afin d’être à jour dans mes cours (le plus important) tout en gérant le blog et poster régulièrement.

Lire au moins un livre en VO sachant que je suis une véritable quiche en anglais ^^

Reprendre mon bookstagram (qui pour l’instant est en pause mais qui va revenir une fois que j’aurai trouver un rythme avec mes cours).

❧ Toujours partager plus avec vous, découvrir d’autres blogs et commenter le plus d’articles.

Mettre en place des articles plus personnels, peut-être, je ne sais pas encore comment, l’idée doit mûrir un peu plus, mais toujours dans un but de partager.

Lire les plus vieux livres de ma PAL qui attendent impatiemment dans ma bibliothèque.

Emprunter plus à la bibliothèque pour acheter moins et découvrir des livres vers lesquels je ne me serais peut-être pas dirigée.

❧ Essayer de finir les sagas déjà commencées avant d’en débuter d’autres (bon, je sens que je ne vais tenir cette résolution puisque j’en ai déjà débutées… oups !)

❧ Et enfin, toujours lire un peu plus ! Je pense qu’on aura toutes et tous cette résolution mais je pense que c’est l’une des plus importantes pour moi ! Lire, lire encore et toujours pour m’évader et entrer dans un monde qui n’est propre qu’à moi-même… 🙂


On se retrouve la semaine prochaine avec comme thème :
Les 10 livres que vous vouliez lire en 2017 dont vous n’avez pas eu le temps de découvrir

 Et vous, quel est votre top de cette semaine ?
Chloe’s Books and Co.

Illustration réalisée à partir des vectors freepik.

Shades of Magic, tome 1 ♣ V.E. Schwab

shades of magic T1

Shades of Magic, tome 1 de V.E. Schwab

Parution : 8 juin 2017     Editeur : Lumen     Pages : 504

 Le résumé : 

« Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé. »

 Mon avis :

J’ai découvert ce roman grâce à Saiwhisper du blog Les Pages qui Tournent et, en lisant son avis, j’étais persuadée que c’était le genre de livre qui me plairait beaucoup ! Et je ne me suis pas trompée car je l’ai adoré ! L’histoire est riche, bien ficelée, l’auteure a fait un travail assez remarquable quant à l’intrigue et son univers.

Nous avons affaire à un gros livre, avec plus de cinq cents pages, c’est dire si le taux d’informations dans ce bouquin est important ! Personnellement, j’adore les livres « pavés » car ils signifient pour moi un univers très travaillé. C’est le cas ici, ce qui ne peut pas plaire à tout le monde. Qui plus est, le début du roman met du temps à se mettre en place puisque l’auteure doit poser le cadre de son intrigue dont les éléments sont très variés. En effet, l’auteure a mis en place un système de mondes parallèles avec un Londres gris (sans magie), un Londres rouge (en paix avec la magie), un Londres blanc (qui a soif de pouvoir et de magie) et un Londres noir (rempli de ténèbres si bien qu’il a été banni). Chaque Londres a ses propres spécificités, sa propre géographie et le seul point commun entre tous est la Tamise, grande source de magie, pour qui sait bien entendre la magie. Passer d’un Londres à l’autre n’est pas chose aisée puisque seuls les Antari peuvent accéder à cette requête, à condition d’avoir une relique appartenant au Londres où ils veulent se rendre mais aussi par le prix du sang. Les Antari sont donc des mages très rares et seuls deux d’entre eux existent encore au sein de tous les Londres confondus : Kell et Holland. L’un est un bon mage, l’autre un mauvais. L’un s’alliera contre son gré à Lila, l’autre se mettra en travers de leur chemin. De ce fait, une fois le premiers tiers passé, l’intrigue peut réellement se mettre en place et l’action arrive très vite. Particulièrement lorsque Kell se retrouve lié à une relique du Londres noir, source d’un grand pouvoir, convoitée par de nombreuses personnes aux intentions pas forcément bonnes. Mais la pierre est une magie pure qui répond avant tout à ses propres désirs… S’ensuit de nombreuses aventures pour Kell et Lila (alias Delilah), nos deux héros, qui nous laisserons le souffle haletant même une fois le livre terminé !

« Les Antari avaient le pouvoir de parler au sang qui coulait dans leurs veines. A la vie qui palpitait en toutes choses. A la magie elle-même – celle qui était à la fois le tout premier élément, et le dernier d’entre eux, aussi omniprésent qu’insaisissable. »

Les personnages sont tous utiles à l’intrigue. Certains sont bons, d’autres mauvais et quelques-uns servent juste de pions. Ils sont tous rangés dans des petites cases propres à leurs fonctions mais ne vous attendez pas à quelques surprises les concernant. Il n’y a pas vraiment de retournement de situation. Cependant, j’ai été assez surprise quant aux victimes. Je n’aurais pas pensé qu’autant de personnages allaient disparaître. J’espère d’ailleurs que l’un d’eux va revenir car j’aimerais vraiment en savoir plus sur son sujet, je pense que c’est un personnage bien plus complexe que l’auteure laisse croire. Niveau complexité, chaque personnage possède son lot de secrets. Lila est une jeune femme forte, aux répliques bien trempées, courageuse et aventurière. Pour survivre dans son Londres gris, elle a appris à voler et à se travestir afin d’échapper à des situations complexes. J’ai bien aimé son côté « fonceur » : elle a un rêve et, malgré ses nombreuses aventures et ses découvertes, elle garde en ligne de mire ce but. Elle ne change pas par rapport aux révélations des différents mondes et de l’existence de la magie. Concernant Kell, j’ai beaucoup aimé son personnage, peut-être même plus que Lila, même s’il est compliqué à cerner et à comprendre. Réservé mais fort de caractère et d’esprit, j’ai adoré son rapport à la magie Antari et sa loyauté face à ses proches, dont son frère, Rhy. Caractérisé par ses yeux vairons et par son penchant pour découvrir des reliques des autres Londres, Kell est un personnage original. J’ai hâte d’en découvrir encore plus à son sujet. Le duo, pourtant imposé et opposé l’un à l’autre, fonctionne plutôt bien. Je me demande comment va évoluer leur relation… Je n’ai pas vraiment de doutes concernant les sentiments de Kell mais un peu plus pour ceux de Lila. Affaire à suivre !

« – Prêt ?
– Non, répondit Kell, tourné vers le château.
– Tant mieux, répliqua-t-elle avec un sourire acéré. Ceux qui se croient prêts finissent toujours par mourir. »

Shades of Magic est un livre riche aussi bien en temps qu’histoire mais aussi en temps qu’objet. La couverture est sublime et chaque chapitre est soigneusement travaillé avec une double-page d’illustration : boussole et mains noires sont au rendez-vous. Les sous-chapitre sont soulignés par une jolie dague. Chacun de ces éléments font référence à des détails de l’intrigue. Ce roman est donc complémentaire. Le rythme d’abord lent est très vite rattrapé par de nombreuses actions qui donnent une petite dose de suspens, surtout durant les trois dernières parties. La cadence devient haletante et prenante, si bien qu’on oublie les petites lenteurs qui ont pu faire défaut au départ. C’est pour moi une très bonne découverte et j’ai hâte de lire le deuxième tome afin d’en apprendre davantage sur les Antari, sur les personnages mais aussi sur ce Londres noir qui, je pense, va donner du fil à retordre à nos héros !

« La magie, elle aussi, passait d’un monde à l’autre. Mais le problème, avec la magie, c’est qu’elle s’attaque à la fois aux esprits forts, trop ambitieux, et aux plus faibles, ceux qui manquent de volonté. L’un de ces mondes a fini par perdre toute maîtrise, toute mesure. Ses habitants se sont nourris de magie et vice versa, jusqu’à ce qu’elle dévore leur corps, leur esprit et leur âme. »

 Ma note :

j'ai beaucoup aimé

« – Je vous prie de m’excuser pour mes actes de ce soir-là. Je n’étais pas moi-même.
– Quant à moi, je vous prie de m’excuser de vous avoir tiré dans la jambe. J’étais moi-même.
– Elle me plaît bien, dit-il à Kell, son sourire charmeur aux lèvres. Je peux te l’emprunter ? »

Image de Avengers, fantasy, and elizabeth olsen

Chloe’s Books and Co.

Le samedi, c’est bibli ! #2

le samedi c'est bibli

Hello, hello !

Ça y est, la bibliothèque a rouvert ses portes j’en ai donc profité pour rendre les livres que j’avais lu et en trouver de nouveaux ! J’ai toujours Madame Bovary et La princesse de Clèves que je n’ai toujours pas commencés. Heureusement, j’ai pu les prolonger ! Il faut vraiment que je m’y attelle, surtout que les cours reprennent bientôt et que je n’ai toujours pas lu les livres à lire pour la rentrée… Je suis comme qui dirait dans la mouise ! Ce qui ne m’a pas empêché d’emprunter deux nouveaux livres et une BD haha ! J’ai donc désormais en ma possession :

Couverture du livre : Big Easy

Résumé : « Années 50 à La Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, dix-sept ans, n’a pas tiré le gros lot. Fille d’une prostituée qui n’a rien d’une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir.
Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette ville, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusette. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l’argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela… et ceux qui l’aiment le savent bien. »

Petit mot : Cela faisait un moment que ce livre me faisait envie ! J’ai lu de la même auteure Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre que j’avais beaucoup aimé. J’espère que Big Easy me plaira également 🙂

Couverture du livre : Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère

Résumé : « Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce.
Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit. »

Petit mot : Je n’avais jamais entendu parler de ce livre et c’est la couverture qui m’a attiré l’œil. Une petite dystopie qui peut changer, qui plus est, ça fait un petit moment que je n’en ai pas lu. J’espère que je ne serai pas déçue, ce qui m’arrive assez souvent en lisant des dystopies… Croisons les doigts !

Couverture du livre : Bran : Une histoire de l'île d'Errance

Résumé : « Quoi de mieux qu’une sorcière-renard pour sauver un prince changé en corbeau ?
Sur l’île d’Errance, les Humains se méfient comme de la peste des Créatures, des êtres magiques aux pouvoirs redoutables. Lors d’une partie de chasse dans la Forêt Interdite, le jeune et arrogant Bran blesse mortellement une biche aux cornes d’or qui s’avère être l’une de ces Créatures. Elle lui jette alors un terrible sort : le jour, Bran se changera en corbeau pour ne redevenir humain qu’une fois la nuit tombée. Rejeté par les siens, Bran trouve alors refuge auprès de Macha, une belle Créature-sorcière capable de se transformer en renard. Perdu dans un monde auquel il ne connaît rien, il se résout à la suivre dans son voyage à la recherche d’un remède pour une jeune Créature sur le point de mourir. Remède qui pourrait bien être en mesure de guérir aussi le mal de Bran… »

Petit mot : une BD assez peu connue je crois mais je trouve la couverture sublime et, en la feuilletant rapidement, les dessins sont très beaux aussi. Les Carnets de Cerise étant toujours empruntés par d’autres personnes, j’ai donc décidé d’essayer cette petite BD qui n’a pour l’instant que deux tomes. Je vous en donnerai très rapidement des nouvelles !


Concernant les emprunts d’il y a deux semaines, vous pouvez retrouver mes avis sur le blog :


Et voilà pour cette sélection ! On se retrouve sûrement dans deux semaines car samedi prochain je ne pourrai pas aller à la bibliothèque (Center Parc, me voilààà !). A bientôt !

Allez-vous régulièrement à la bibliothèque ?
Avez-vous lu certains de ces livres ?

Chloe’s Books and Co.

Illustrations créées avec des vectors Freepik.